Je te tiens à remercier toutes celles et ceux qui m’ont fait confiance et ont contribué à mon élection à la Présidence de la Section France de l’IEEE. C’est un honneur, un plaisir et une responsabilité que j’assumerai avec l’ensemble de l’équipe qui a été élue : Murielle Lacombled comme Vice Présidente, Richard Perdriau comme Secrétaire, Pascal Lorenz comme Trésorier, ainsi que Maria Trocan, en charge des activités techniques et développement des membres, et Nathalie Deltimple chargée des Conférences.
Venant d’horizons divers, nous oeuvrerons pour poursuivre l’impressionnant travail réalisé par l’équipe précédente menée par Frédérique Vallée que je remercie chaleureusement.
Issue personnellement du monde technique industriel de l’énergie – au sein d’EDF et de Rte – j’ai depuis des années mesuré des réseaux et saisi les opportunités de création de structures d’échange et partage (Club Stockage de la SEE, réseau Women In Engineering CIGRE France) pour rassembler les acteurs concernés et co-construire les meilleures solutions.
L’ensemble de ces expériences m’a permis d’acquérir une vision large du secteur de l’énergie et de la diversité de ses acteurs, de ses réalités au quotidien et de la nécessité de préparer le futur en rapprochant l’ensemble des parties prenantes.
Si mon parcours s’est majoritairement déroulé en France, j’ai eu l’opportunité de travailler dans des univers multiculturels voire des cultures très différentes (Brésil, Asie du Sud).
Convaincue à titre personnel que la préparation de ce futur passe par une mobilisation de toutes les ressources et de toutes les diversités, j’ai pu au travers des réseaux que j’ai créés et pilote depuis, apprécier la richesse et l’efficacité de la réunion des mondes académiques et industriels de culture différente (Start up, petites et moyennes structures, grandes entreprises, nationales ou très internationales).
IEEE, par sa très grande couverture mondiale ainsi que la diversité des domaines traités, est un formidable creuset qui permet la mise en commun d’idées et la construction de visions très riches.
Ainsi, mon engagement au sein de la section France de l’IEEE est de m’inscrire dans l’impressionnant travail de rapprochement entre mondes académique et industriel réalisé durant les mandats précédents et particulièrement par Frédérique Vallée et son équipe.
Je souhaite également poursuivre la convergence et la recherche de synergies entre les associations techniques nationales et internationales (SEE, CIGRE, IEEE ) afin de gagner en impact et efficacité.